Anne et André ont rencontré Christine, ergothérapeute ayant travaillé à la maison de retraite de Vinça. Depuis que l’obligation vaccinale pour les soignant·es est entrée en vigueur le 22 septembre dernier, Christine, qui refuse ce vaccin, ne peut plus y exercer, ni dans aucun établissement de santé. Elle témoigne de la façon dont elle le vit, ainsi que ses collègues. Elle confie son ressenti personnel sur la situation et les difficultés que cela lui pose dans sa vie professionnelle.

“J’ai vu des gens aller se faire injecter en pleurs, ce qui m’a révoltée.”

“Ça génère des contradictions à l’intérieur de soi et c’est pas facile à gérer. C’est courageux dans tous les cas, parce qu’on n’est pas en harmonie avec ce qu’on vit.”

“Chacun a été effrayé de la sanction de perdre son travail.”

“On a des professionnels compétents et on les met à la porte. On perd des gens d’une vraie qualité humaine.”

Enregistrement et montage A. G. et A. C., octobre-novembre 2021.