Mot-clef: néo-ruraux
“Je trouve ça complètement normal, ici on voit souvent le drapeau catalan, ça me dérange pas du tout.”

« Susie | Anglaise de Sahorre » # 3 : Trouver sa place

Susie épisode 3 ! On l’a quittée racontant à Gérard l’importance de comprendre la langue locale pour s’intégrer… Susie revient ici plus en détail sur son intégration à Sahorre, ses trois métiers, et la catalanité.

“Pendant que j'étais en vacances ici, j'ai rencontré mon futur mari, à la fête de Fillols.”

« Susie | Anglaise de Sahorre » # 2 : Comment Susie est arrivée ici et pourquoi elle y est restée ; )

Épisode 2, où vous apprendrez comment Susie a trouvé l’amour ici, avec un Sahorran… qui vivait à Londres : ) et comment ils se sont finalement installés ensemble dans le Conflent.

“On était intrigué·es parce qu'à Vernet il y avait la cascade des Anglais, on se demandait pourquoi.”

« Susie | Anglaise de Sahorre » # 1 : Feeling for Canigó

On avait quitté Gérard en conversation avec Raymonde de Vernet-les-Bains, à propos de l’Entente franco-anglaise. On surfe sur le thème des Anglais·es en Conflent, et on retrouve Gérard pour une discussion en quatre temps avec Susie, Anglaise de Sahorre. Épisode 1 : Susie, c’est quoi le lien entre les Anglais·es et le Canigó ?

“ Oh là là... tu te souviens ? ”

D’agriculture et de liberté : l’AMAM

Hélène et Gérard ont réuni quelques ancien.n.es de l’AMAM. Elles et ils font ensemble le récit ému et joyeux d’une époque d’effervescence pour les néos-ruraux
En partenariat avec la revue Fruits oubliés.

“ Ah... le plaisir de le voir arriver ! ”

Jeannot Planas, celui qui a accueilli les néos

Dans les années 70 et 80, poussé.e.s par les courants libertaires de 68, elles et ils sont arrivée.e.s de partout et d’ailleurs, avec l’idée de s’installer dans le Conflent soumis à l’exode rural… Jeannot leur a tendu la main.
En partenariat avec la revue « Fruits oubliés ».

“ Avec l'agriculture, il y a une notion de lendemain. ”

À Prades, les Jardins de l’Amitié construisent l’avenir

Sur les hauts de Prades, trois hectares sont dédiés à une agriculture intelligente : non seulement écolo, mais aussi, collaborative et solidaire.
En partenariat avec la revue « Fruits oubliés ».

“ Pour moi, la bibliothèque, la flotte, l'école, la nature sauvage : Il ne nous manquait rien du tout.”

Pourquoi Mosset ?

Mosset a beau être labellisé  » Plus beau village de France « , on peut aussi y atterrir par hasard… et puis y trouver son compte, finalement.

“On monte dans la montagne, on voit le vieux village d'Entre-Valls. Et là, c'est le déclic formidable !”

De 1978 à demain, une histoire du Mas de Bordes

Ils étaient quatre familles, venaient de Belgique et cherchaient tant le soleil que l’aventure. C’est au mas de Bordes, à Thuès, que ça a commencé et que ça continue.

© 2020 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.