Categorie: Reportage
“J'espère que les gens vont comprendre un petit peu ce que c'est que la solidarité.”

Allô Valentine, comment ça va avec le confinement ?

Valentine est infirmière à la retraite et habite Vinça. Pour cette bénévole hyper-active, la solidarité doit primer avant tout le reste. Au moment où nous l’appelons, elle s’apprête à une action surprise devant la maison de retraite !

“Je vis à des heures décalées. Je ne sais plus quel jour on est.”

Allô Alexis, comment ça va avec le confinement ?

Alexis, lycéen originaire de Prades, confie ses difficultés à s’organiser, à se concentrer et à trouver du sens à toutes ces journées qui se ressemblent.

“Ce soir, je suis invitée à voir maman de l'autre côté de la vitre.”

Allô Chantal, comment ça va avec le confinement ?

Cela fait un mois que Chantal n’est plus autorisée à rendre visite à sa mère à la maison de retraite. Heureusement, elle a trouvé une astuce qui leur permet de se voir tous les jours !

“J'ai l'impression d'être un peu coupée du monde.”

Allô Donia, comment ça va avec le confinement ?

Nous avons joint par téléphone Donia, hébergée avec son petit garçon par l’association Sésame à Prades. Pour cette jeune maman, il est surtout difficile d’être coupée de sa famille et d’assurer seule l’école à la maison.

“Nous on a la chance d'avoir un confinement de luxe.”

Allô Baptiste, comment ça va avec le confinement ?

Au téléphone avec Baptiste, dessinateur en bâtiment, confiné avec sa femme et sa fille à Vernet-les-Bains. En présence de Youna, 3 ans, il évoque une situation personnelle assez privilégiée, et l’occasion d’une expérience inédite.

“C'est difficile d'exercer normalement.”

Allô Nadine, comment ça va avec le confinement ?

Au téléphone avec Nadine, sage-femme à Prades, qui décrit les effets du confinement sur son activité et l’impact de cette situation pour ses patientes, notamment les femmes enceintes.

“J'espère bien qu'il va revenir. Et j'espère qu'il restera à un euro, et même qu'il y a en aura d'autres à un euro.”

Aucun TER entre Perpignan et Villefranche depuis 1 an et 8 mois

Le train, c’est pratique, rapide, écolo, juste ce qu’il faut à notre Conflent ! Mais depuis deux ans bientôt, nous voilà isolé·e·s, privé·e·s de train. Jeudi, vendredi et samedi (19, 20 et 21 septembre), on marche symboliquement de gare en gare. Et mercredi 25 septembre, deux autocars amènent gratuitement à Marseille les plus motivé·e·s à questionner la justice sur cette fermeture extraordinairement et terriblement longue. Plus d’info : https://www.facebook.com/trainentet

“Et aussi, les garçons ça a des barbes.”

Femme ? Homme ? C’est quoi la différence ?

Et si on écoutait parler de nos différences, de nos questionnements, de nos rages et de nos espoirs sur le genre ? Tout de suite sur Résonances et tout le mois d’août à Mosset, autour de la Capelleta.

Écrire en atelier à Mosset, trois expériences, trois textes

C’était  à l’automne (à Résonances, on est parfois un peu submergé.e.s ; ) mais la voici : une nouvelle création sonore qui parle d’écriture. Tandis qu’à Mosset, une prochaine action autour de l’écriture et du livre se prépare, écoutons trois personnes raconter leur expérience d’écriture dans le cadre d’un atelier, et nous lire leurs créations. En souvenir aussi d’ami.e.s passé.e.s par le Conflent, et déjà reparti.e.s.

“Le vrai terme, c'est cyanobactérie.”

De l’eau et des algues

C’est un son plein d’eau de pluie, d’eau de cuve que des pompes brassent, d’eau de rivière nommée Rotja.
C’est aussi un son qui contient des odeurs et beaucoup de cœur. Et puis, c’est rare dans le Conflent, c’est d’abord un son d’algue.

“Dyke et féministe”

Conflent lesbien : Un portrait

Au départ, la journée internationale des droits des femmes, de là, un questionnement : et si on parlait des lesbiennes ?

“ Y avait plus que toi, comme berger à Conat dans les années 80 ! ”

Le « dernier berger » de Conat

Connu par beaucoup comme « le dernier berger de Conat », Jacques n’a pas été seulement berger. Mais il est d’une famille d’éleveurs et connait encore de le nom des autres familles d’éleveurs, ainsi que chaque bergerie. En présence de sa compagne, il raconte à Nathanaël.

© 2021 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.