Categorie: Entretien
“La créativité me semble un espace formidable de construction de soi.”

Rencontre hors du « convenu », avec Émilia

Nous avons rencontré Émilia Vaillant à Ria. Née en 1940 dans un milieu où le destin des femmes était convenu, elle raconte sa carrière et les valeurs qu’elle souhaite transmettre aux nouvelles générations.

À la recherche d’un matrimoine en Conflent

Le samedi 16 septembre 2023, Résonances a pris la rue et y a planté ses micros, pour une émission de radio éphémère dans le cadre des premières Journées du matrimoine à Villefranche. À partir d’extraits de témoignages collectés dans le Conflent, il s’agissait d’explorer la notion de « matrimoine » et comment celle-ci résonnait intimement au sein de nos invitées et de l’audience rassemblée.

“Malgré tout, vivre en montagne n'est pas une fin en soi. Il faut aussi communiquer au-delà.”

Jo et Marité, vie et poésie

C’est le récit d’une vie à deux voix, celles de Marité et Jo Falieu. Le retour à la terre et le choix de Nyer, la beauté de la montagne, l’isolement et la nécessité aussi des rapports sociaux, les travaux domestiques et une vie de famille atypique. Enfin, la naissance d’un art : la poésie.

“On attend mon voisin qui sait encore plus de choses que moi.”

Gibraltar, du côté des habitant-es

À Gibraltar, il y a des artisans qui travaillent, mais il y a aussi des gens qui habitent et qui apprécient leur tranquillité. Certains sont inquiets de l’aménagement d’une nouvelle route à travers le quartier.

“J'ai une photo avec tous les ouvriers de Chefdebien. Je la conserve dans mon bureau précieusement.”

Rencontre avec le menuisier de Gibraltar

Nous rencontrons M’hamed Bey Bachir, artisan menuisier à Gibraltar, dont le père lui-même a travaillé à l’ancienne usine de talc Chefdebien.

“J'aurais pu m'installer ailleurs... mais ce bâtiment, j'ai flashé dessus. Il y a plein d'énigmes dans ces murs.”

Gibraltar, d’hier à aujourd’hui : visite avec les élèves du lycée

Petite histoire de la zone de Gibraltar, vestige du passé industriel de Prades. Et visite d’un des bâtiments originels, en compagnie d’un groupe d’élèves du lycée Charles Renouvier.

“Tout le monde peut participer, peu importe l’âge, peu importe la condition physique et sociale.”

Les châteaux humains d’Els Pallagos del Conflent

Cette année 2023, Els Pallagos del Conflent fêtent leurs 10 ans d’existence. Nous sommes allées les rencontrer lors d’un assaig, c’est-à-dire au moment de l’entraînement hebdomadaire. Leurs participant·es ont répondu à nos questions sur ce sport culturel et intergénérationnel.

“Se serrer les coudes, dialoguer... C'est au niveau ultra-local qu'on pourra agir et préserver les ressources.”

Le monde agricole face à la crise de l’eau

Face à la sécheresse et à la crise de l’eau, des acteurs du monde agricole tentent de se rassembler et de se concerter pour trouver des solutions. Reportage sur une rencontre organisée au mois de mars à Millas par le syndicat agricole la Confédération paysanne.

“On a envie de faire quelque chose qui bouge !”

Artesania, un projet de créatrices en Conflent

Une nouvelle initiative en Conflent : une dizaine d’artisanes (et un artisan) se sont regroupées sous forme associative pour ouvrir une boutique. Mais ce n’est qu’un début. Le projet Artesania, c’est autre chose qu’un simple commerce. Rencontrons-les !

“Il était capable, dit-on, de soigner la rage en suçant les blessures et de dominer le feu.”

Mémoires d’air et de feu – Entretien avec André Balent et Didier Payré

El Saludador de Baillestavy, les sorcières d’Escaro, la fête de l’ours de Py, ce sont quelques-uns des faits hauts en couleurs du livre « Histoires d’air et de feu – Històries d’aire i de foc », où croyances et mémoires s’entrecroisent, portés par ces éléments impalpables que sont l’air et le feu.

Rencontre avec Antoine Chao, artisan de radio

Réécoutez en intégralité la rencontre avec Antoine Chao. Le 22 mars dernier à Prades, le reporter et réalisateur de France Inter est venu partager son travail d’investigation et d’écriture radiophonique avec un public nombreux.

“Si je pouvais rendre l'eau gratuite pour les agriculteurs, je le ferais.”

Quelle mémoire et quel avenir pour le canal de Bohère ? – Entretien avec Adama, arboricultrice à Los Masos et Millas

Adama Sambou revient sur l’aventure pédagogique de l’Association de sauvegarde du Canal de Bohère, stoppée trop tôt car l’eau est de plus en plus une question politique très sensible.

© 2024 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.