Archive
“J'ai 41 ans et je porte en moi la responsabilité de troubles bipolaires.”

Ismaël, entre deux pôles

C’est au calme du hameau de Flassa que nous faisons connaissance avec Ismaël, sa bipolarité et son sens de l’humour.

“Ici, on fait pas grand chose.”

La passerelle et les deux lycéennes

Prades vient d’être dotée d’un ouvrage exceptionnel, une passerelle sur la Tet. À quoi et à qui devrait-elle principalement servir ? Débuts de réponse le jour de l’inauguration.

“Je me sens vivante lorsque je me balade seule en montagne.”

Une après-midi d’été à Mantet

Habitantes-habitants et visiteurs-visiteuses de passage ont promené nos micros dans les ruelles et les abords du village. Portrait sonore d’une après-midi placée sous le signe du vivant.

“On veut mobiliser dans la parole.”

Au premier rendez-vous des Mauviettes

Parler de féminisme, en convivialité et en mixité, c’est le pari du Rendez-vous des Mauviettes, un dimanche matin par mois à Prades ! Écoutons l’ambiance de la première rencontre.

“Ensuite, il va se refroidir, il va craqueler et il va chanter.”

De la terre, du blé, de l’eau : du pain !

Jérémy André est installé à Fuilla. Dans la chaleur de son fournil, il raconte sa jeune expérience de paysan boulanger.

“Il ne peut y avoir de solution que basée sur la biodiversité. C'est-à-dire faire avec le fleuve et pas contre le fleuve.”

Prendre soin de la Tet

Comment va notre fleuve ? L’agronome spécialiste du climat Philippe Assens dresse un bulletin de santé de l’eau dans le Conflent et de notre fleuve, la Tet.

“Animer le village, aider les gens, soutenir ceux qui sont seuls...”

Ciel gris, cœurs joyeux, à Clara-Villerach

Une nouvelle association est née à Clara-Villerach. « Les Fracassé.es » fêtaient leur naissance le 22 mars dernier. Malgré la pluie, l’ambiance chaleureuse était au rendez-vous.

“En ville, on n'a pas cette liberté.”

En-dehors du monde, au cœur de Tout

Rencontre avec un jeune habitant de Sournia, heureux de vivre et de travailler au village.

“Nous fêtons aujourd'hui, Mesdames, Messieurs, les vingt-quatre heures du printemps.”

Poésie, merci !

C’était le Printemps des Poètes. Et, par la voix de Ninon De Graaff, la poésie s’est invitée sur le marché de Prades.

“Regardez la tranquillité. Est-ce que vous entendez les voitures ?”

À Marquixanes, on résiste à la déviation

Une rencontre avec des membres de l’association APHEM, qui s’est mobilisée pour dénoncer les risques du projet de déviation de la nationale 116.

“Bonjour ! Je viens vous demander pour des cochons.”

Le train du marché de Prades

Thanina et son papa Olivier vous proposent un petit tour dans des paysages sonores.

“On a quasiment 70% des gens qui sont opposés à ce lotissement.”

Construire encore sur les terres nourricières ?

Parce que des terres agricoles continuent d’être sacrifiées dans le Conflent comme à Codalet, un forum populaire a fait surgir la question de l’habitat le 6 novembre dans l’espace public à Prades.

© 2022 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.