Archive
“On a besoin d'humanité.”

La solidarité en chansons… à la maison de retraite de Vinça

Durant le confinement, de nombreuses initiatives solidaires ont émergé. À Vinça, par exemple, un petit groupe d’habitant·es est allé chanter sous les fenêtres de la maison de retraite. Le récit de cette belle aventure, par les intéressé·es et en chansons !

“Tout le monde m'a dit si tu appartiens à une famille, c'est complètement différent que si tu arrives toute seule.”

« Susie | Anglaise de Sahorre » # 4 : Les obstacles et les chances

4ème et dernier épisode de l’entretien de Gérard avec Susie ! De l’avis de Susie, la langue française, qu’elle ne parlait pas assez bien, aura été un manque, mais le fait d’arriver dans une famille « du coin » aura été sa plus grande aide. Un dernier épisode où elle redit son attachement à sa langue maternelle, et la barrière de la langue, pour elle comme pour tou·tes les émigré·es.

“Je trouve ça complètement normal, ici on voit souvent le drapeau catalan, ça me dérange pas du tout.”

« Susie | Anglaise de Sahorre » # 3 : Trouver sa place

Susie épisode 3 ! On l’a quittée racontant à Gérard l’importance de comprendre la langue locale pour s’intégrer… Susie revient ici plus en détail sur son intégration à Sahorre, ses trois métiers, et la catalanité.

“Pendant que j'étais en vacances ici, j'ai rencontré mon futur mari, à la fête de Fillols.”

« Susie | Anglaise de Sahorre » # 2 : Comment Susie est arrivée ici et pourquoi elle y est restée ; )

Épisode 2, où vous apprendrez comment Susie a trouvé l’amour ici, avec un Sahorran… qui vivait à Londres : ) et comment ils se sont finalement installés ensemble dans le Conflent.

“On était intrigué·es parce qu'à Vernet il y avait la cascade des Anglais, on se demandait pourquoi.”

« Susie | Anglaise de Sahorre » # 1 : Feeling for Canigó

On avait quitté Gérard en conversation avec Raymonde de Vernet-les-Bains, à propos de l’Entente franco-anglaise. On surfe sur le thème des Anglais·es en Conflent, et on retrouve Gérard pour une discussion en quatre temps avec Susie, Anglaise de Sahorre. Épisode 1 : Susie, c’est quoi le lien entre les Anglais·es et le Canigó ?

Louis, 7 ans : “Il y a Héloïse qui est née, du coup, ça nous a un peu changé les idées !” Céline, sa maman : “Il manque la case 'accouchement avec homme sans permis' sur leurs papiers.”

Allô Louis et Céline, comment ça va avec le confinement ?

Pour Louis, 7 ans, il s’est passé quelque chose de particulièrement important pendant le confinement : sa petite sœur est née ! Il nous raconte son confinement à lui, et sa maman nous explique comment le confinement a rendu compliquée et absurde l’organisation de son accouchement.

“Nous nous sommes levé·es le matin et la tête avait été décapitée.”

Raymonde et Vernet. Épisode 4 : Anecdotes surprenantes et drôles

C’est une ribambelle d’anecdotes que Raymonde livre à Gérard, dans ce 4ème épisode de la série « Raymonde et Vernet-les-Bains »… Après cet épisode, une longue pause s’annonce avec Raymonde, que nous retrouverons en octobre, pour remémorer l’aiguat de 1940. Dans ce laps de temps, on se penchera avec Gérard et Susy sur les relations du Conflent avec… les Anglais·es ; )

“Nous sommes interpellés pour nous remettre en question d'avoir détruit la nature.”

Allô Djilali, comment ça va avec le confinement ?

À bientôt 70 ans, Djilali a été relogé il y a plusieurs mois dans un immeuble insalubre de Prades. Au cours de la conversation, il nous parle du bouddhisme et comment cela l’aide un peu à supporter la situation aggravée par le confinement.

“J'ai beaucoup de personnes qui pleurent, qui en ont marre...”

Allô Cathy, comment ça va avec le confinement ?

Au téléphone avec Cathy, assistante de vie dans le Conflent. Cathy s’estime bien protégée et dans de bonnes conditions de travail, mais du côté des personnes qu’elle visite, le moral n’est pas au beau fixe.

“C'est angoissant quand même pour toute la population, pas uniquement pour les médecins.”

Allô Baba, comment ça va avec le confinement ?

Baba Diagne est médecin généralise à Olette. Il reçoit non seulement à son cabinet, mais consacre l’après-midi aux visites à domicile dans tout le secteur : les Garrotxes, la vallée de la Rotja… il nous a accordé quelques minutes pour nous livrer son expérience du Conflent face au coronavirus.

“On disait que la piscine qui était à l'intérieur était une piscine romaine.”

Raymonde et Vernet. Épisode 3 : Les thermes

Raymonde en parlait déjà dans l’épisode 1, comme d’un élément vernetois historique essentiel : les thermes, bien sûr.
Vous pensiez qu’ils avaient été détruits par l’aiguat de 1940… écoutez ce qu’il en est vraiment !

“Pour lutter contre les virus, c'est quand même mieux d'être au grand air que d'être confiné dans les supermarchés !”

Allô Geneviève, comment ça va avec le confinement ?

Geneviève, agricultrice, est confinée dehors ! Comme tous les printemps, la période est pour elle à l’hyperactivité. Pourtant il a aussi fallu prendre du temps pour relancer les marchés de Prades, fortement limités par la crise du covid 19. À écouter : des détails sur ce point et maintes réflexions sur d’autres questions de « bon sens » que soulèvent le confinement. Et OYEZ OYEZ samedi et mardi, il y a marché !

© 2020 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.