Résonances

le Conflent à nos oreilles

Categorie: Reportage
“ Tou ti tou, tou ti tou, ouah, ça va nous rendre fous !”

Les bruits de ma maison

Rentrer à la maison c’est arriver, reconnaître des sons familiers et peu à peu s’y glisser, vivre dedans.

“ Ce silence-là, je l'ai rencontré avant, dans le Jura.”

Mosset par la fenêtre

Depuis la fenêtre du château, en haut du village, écouter Mosset. Et voir ce que l’on entend. Se souvenir d’avoir déjà entendu la même chose, ou presque, dans le monde de l’enfance, celui des origines de la famille, un village du Jura.

“ clac clac, crorr crorrrr, hh hh, flrllrrlflrrl etc. ”

Promenade autour de Vinça, airs de printemps

Partons en balade sonore pour écouter Vinça au printemps, un village toujours agricole et aux alentours peuplés d’animaux… à reconnaître à l’oreille !

« Être et agir dans le Conflent » : des sons de Résonances dans un film documentaire

« Être et agir dans le Conflent » est un film documentaire de Marc Cousin, qui brosse le portrait d’habitant·es du Conflent ayant choisi des modes de vie alternatifs, la recherche de l’autonomie et la solidarité.

“ Ça c'était la treille pour les raisins, les gens prenaient le frais, il y avait le petit casot, les tomates, les pommes-de-terre... Là vous n'en voyez que les restes. ”

À Prades, les jardins, les troupeaux et toute une époque

C’était il y a longtemps, Jeanne était petite mais elle se souvient bien des horts – jardins potagers -, des vaches dans les rues en terre, et surtout des fleurs et des fruits à glaner !

À l’école du canal de Bohère

Autour du canal de Bohère, on rencontre des traces de sanglier, des araignées d’eau, des phasmes, des pousses d’asperge sauvage… mais, au fait, à quoi sert un canal ?

“ C'est vrai que c'est contradictoire : S'il était beau, il serait déjà parti à l'abattoir. ”

Dialogue d’éleveuses : Paradoxes d’un métier de vie et de mort

Gaëlle est éleveuse et Nicole aussi. En suivant cette dernière dans sa bergerie, elles parlent de leur métier et des animaux dont elles prennent soin… pour mieux les vendre en boucherie.

“ Tot m'agrada. ”

La vie à Py ? Agricole, toujours !

Py, village de montagne dans la vallée de la Rotja, se raconte en catalan (avec quelques coups de pouce en français !).

Et au-dessus, le vol des grues

Il s’en passe au-dessus de nos têtes : nous sommes sur le passage de nombreux oiseaux migrateurs. Écoutons les oiseaux crier dans le grand ciel, entre l’Europe et l’Afrique.

“ Et nous, la porte d'entrée était là, il y avait quatre familles. Il y avait deux familles à l'étage et là, il y avait deux familles aussi. ”

Promenade à Escaro avec Hubert (Souvenirs des années 50, la suite)

En promenade dans Escaro et en passant par le Musée de la Mine, Hubert nous raconte la vie au village dans les années 50. Mais une partie du village, effondrée puis rasée, a aujourd’hui disparu.

“ Et toi, comment tu sens l'avenir ? ”

L’avenir : le tien, le mien, celui de maman-nature…

Un micro-trottoir dans les rues de Mosset transformé en Village des Possibles : ça donne ça !

“ ... Alors tu veux que je t'explique ce que c'est les gourmands ?... Les gourmands de tomates ? ”

Vernet côté rivière, une histoire gourmande

C’était encore l’été, à Vernet-les-Bains, près de la rivière.
En regardant les tomates murir, on parlait des gourmands, ces petites pousses qu’il faut contrarier pour s’assurer une bonne récolte.

© 2017 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.