Categorie: Reportage

Aïe, ouille, la maison de tous les dangers !

La maison est le lieu du confort… mais aussi celui de divers dangers, identifiés ici par les enfants réfugiés à Fuilla, racontés par les adhérent.e.s et résident.e.s des associations Mosaïque, Sésame, Couleur Famille et une assistante maternelle du RAM du Conflent : Pour rester vigilant.e.s !

Radio Lucioles

Aux Lucioles, à Marquixanes, l’atelier des vacances était dédié au son : nous avons créé tous ensemble une radio éphémère, à écouter dans cet article !

Onze vaccins pour le prix de trois!

Jour de marché à Prades, c’est le moment de s’exprimer sur la place publique : ce projet national concernant le passage de 3 à 11 vaccins obligatoires, vous en savez quoi ? Et vous en pensez quoi ? Un petit groupe s’est mobilisé pour aller à la rencontre des gens.

Prades sans voitures

Dans une ville vidée de ses voitures, on redécouvre le calme et le plaisir de marcher en pleine rue.

“ Tou ti tou, tou ti tou, ouah, ça va nous rendre fous !”

Les bruits de ma maison

Rentrer à la maison c’est arriver, reconnaître des sons familiers et peu à peu s’y glisser, vivre dedans.

“ Ce silence-là, je l'ai rencontré avant, dans le Jura.”

Mosset par la fenêtre

Depuis la fenêtre du château, en haut du village, écouter Mosset. Et voir ce que l’on entend. Se souvenir d’avoir déjà entendu la même chose, ou presque, dans le monde de l’enfance, celui des origines de la famille, un village du Jura.

“ clac clac, crorr crorrrr, hh hh, flrllrrlflrrl etc. ”

Promenade autour de Vinça, airs de printemps

Partons en balade sonore pour écouter Vinça au printemps, un village toujours agricole et aux alentours peuplés d’animaux… à reconnaître à l’oreille !

« Être et agir dans le Conflent » : des sons de Résonances dans un film documentaire

« Être et agir dans le Conflent » est un film documentaire de Marc Cousin, qui brosse le portrait d’habitant·es du Conflent ayant choisi des modes de vie alternatifs, la recherche de l’autonomie et la solidarité.

“ Ça c'était la treille pour les raisins, les gens prenaient le frais, il y avait le petit casot, les tomates, les pommes-de-terre... Là vous n'en voyez que les restes. ”

À Prades, les jardins, les troupeaux et toute une époque

C’était il y a longtemps, Jeanne était petite mais elle se souvient bien des horts – jardins potagers -, des vaches dans les rues en terre, et surtout des fleurs et des fruits à glaner !

À l’école du canal de Bohère

Autour du canal de Bohère, on rencontre des traces de sanglier, des araignées d’eau, des phasmes, des pousses d’asperge sauvage… mais, au fait, à quoi sert un canal ?

“ C'est vrai que c'est contradictoire : S'il était beau, il serait déjà parti à l'abattoir. ”

Dialogue d’éleveuses : Paradoxes d’un métier de vie et de mort

Gaëlle est éleveuse et Nicole aussi. En suivant cette dernière dans sa bergerie, elles parlent de leur métier et des animaux dont elles prennent soin… pour mieux les vendre en boucherie.

“ Tot m'agrada. ”

La vie à Py ? Agricole, toujours !

Py, village de montagne dans la vallée de la Rotja, se raconte en catalan (avec quelques coups de pouce en français !).

© 2017 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.