“ Ce qui est agréable, c'est de me laisser porter dans la proposition de quelqu'un." ”

Écriture en atelier, jeudi 4 octobre 2018 à Mosset

En quoi consiste un atelier d’écriture ? A écouter tout de suite puis à pratiquer dès jeudi, de 17h à 20h à la Maison de Janie (1, place San Julia)
Adhésion : 5€. Atelier à prix libre.
Inscriptions : 06.75.00.47.78

“ Y avait plus que toi, comme berger à Conat dans les années 80 ! ”

Le « dernier berger » de Conat

Connu par beaucoup comme « le dernier berger de Conat », Jacques n’a pas été seulement berger. Mais il est d’une famille d’éleveurs et connait encore de le nom des autres familles d’éleveurs, ainsi que chaque bergerie. En présence de sa compagne, il raconte à Nathanaël.

“ Et un jour, mon toit c'est envolé." ”

Les feixes, des pierres pour retenir la terre… et pour faire beau (version longue)

Un entretien sur les pierres dans le Conflent et du Conflent, dont on fait des feixes, mais aussi des canaux, des lavoirs et des toits dit « de lloses ».

“ Ils étaient là haut et j'étais là aussi, donc j'aidais un peu." ”

Les feixes, des pierres pour retenir la terre (version courte)

Quand les ancien.n.e.s ne sont plus là pour raconter on trouve parfois, par chance, des jeunes qui les ont côtoyé, et qui ont pris la relève, même pour ce dur labeur de la pierre… Matthias raconte à Elisa son parcours vers la pierre.

Son de rue, l’été, pendant le festival Pau Casals

Toutes fenêtres ouvertes, on écoute l’été !

“ Quand même, ça va les changer si ils restent vivre ici. ”

Je t’aime Thérèse

Christophe emmène Ali et Amid déjeuner chez Thérèse. Le temps d’une invitation, on discute, on chante, et on s’apprivoise.

Atelier « Le livre qui parle »

Nous étions jeudi 12 juillet à la Fête du livre Jeunesse de Sahorre, avec une énergie de tigre.sse.s !
En adéquation avec la thématique du livre et du jeu, nous avons joué à faire des livres sonores.

“ Mais il n'y a pas resté personne village à moi. Tout le monde est parti. ”

K. 20 ans, d’Afghanistan

Iran, Turquie, Bulgarie, Serbie, Roumanie, Italie, France… Un long trajet plein de dangers et enfin, le répit d’un refuge en France.

“ C'est désolant. ”

A. 26 ans, de Guinée-Conakry

Parfois la violence frappe au milieu d’une vie calme. Il avait un travail, une vie de famille, une activité politique dans l’opposition. Il a dû tout quitter pour sauver sa vie.

“ On ne fait pas partie de l'humanité, ça il faut le dire ! ”

A. 26 ans, du Sénégal

Le récit de A. est très riche d’enseignements sur l’Afrique et sur nous-même. Il est aussi désespéré.

Attention, récit très dur.

“ En Libye, c'est là que j'ai eu de la chance. ”

D. 19 ans, de Guinée-Conakry

D. a parcouru une partie de l’Afrique puis une partie de l’Europe. Maintenant il doit se construire une vie, ici, tout seul.

Solidarité avec SOS Méditerranée – Après le direct, réécoutez le plateau et trouvez tous les contacts !

Dans le cadre des 2 jours solidaires avec SOS Méditerranée, retrouvez ce que vous avez peut-être raté samedi ; ). Bonne ré-écoute !

© 2018 Résonances, un projet de Beau bruit. Thème conçu par Anders Norén.